Monday, March 12, 2012

Babbu.wmv


Sott’a lu vechju castagnu
Babbu s’hè adurmintatu
Incu la so baretta in l’ochji
A l’ascosu e scucciuratu
Ma cum’era u so destinu
Un s’hè maï più svegliatu

E partitu in altru mondu
Senza angoscia e senza affani
Avendu per stu viaghju
Menu di sessant’ottu anni
Oghje , babbu si n’hè spentu
Cume un lume di San Ghjuvanni

Un c’è micca più gran dolu
Che di perde u so cumpagnu
Ma per tè chi malavia
O mà, quantu ti lagnu
Sè tu chi l’hai trovu
Sott’a lu vechju castagnu

Wednesday, March 07, 2012

Si Yvan n’était pas l’assassin du préfet ?... Si Yvan n’était pas le coupable qu’on croit ?... Si Yvan n’était rien qu’un fusible d’Etat ?...

Si Yvan ?... Jozef


Si Yvan n’était pas l’assassin du préfet ?...
Si Yvan n’était pas le coupable qu’on croit ?...
Si Yvan n’était rien qu’un fusible d’Etat ?...
Si Yvan n’était rien qu’un homme manipulé ?...
Oui, je sais, je suis corse, et un corse, aujourd’hui,
Se doit de la fermer comme un français au pli.
Mais seulement, voilà, un corse ne peut pas
Collaborer, aveugle, à des infaux d’Etat.
Les corses ont l’habitude des règlements d’honneur,
Même s’ils ne sont pas toujours en leur honneur.
Quand un corse en tue un des siens, pour dieu sait quoi,
Toute l’île est en deuil, mais ne s’en mêle pas.
Les corses, par essence, savent qu’on ne doit pas
Accuser son prochain sur de l’infaux cancan ;
Qu’on ne sait pas toujours le pourquoi du comment,
Et surtout, qui à tort entre les opposants.
Mais quand toute la Corse se lève comme un seul homme,
Pour défendre un des siens, quand l’injustice des hommes
L’accuse pour le meurtre d’un préfet, et sans preuve,
Ma plume ne pouvait que se joindre à l’épreuve.
Surtout quand, récemment, un ancien secrétaire
Général du préfet, aujourd’hui commissaire,
De son nom, Vinolas, a fait part au parquet :
"Il y a peut-être deux hommes dans la nature
Qui ont participé au meurtre du préfet",
Ses dires ici rendus n’ont aucune rature.
Et qui sont ces deux mecs ? Est-ce encor des gendarmes,
Ou d’autres époux Turenge, que nous cache Marianne ?
Quand on sait, aujourd’hui, l’affaire des paillotes,
Qu’un préfet, ou plutôt, devrais-je dire : une salope !
A tissé, grâce aux Parques de la gendarmerie,
Elle-même ordonné par quelque dieu sait qui…
De l’Etat qui, hier, avait aussi nié
Que le Rainbow-warrior avait été coulé
Par ses propres militaires, des faux époux Turenge,
Tout comme il a nié l’affaire des irlandais
De Vincennes, soupçonnés d’être des térroristes,
Alors qu’il s’agissait d’une frange bien étrange…
Dont l’Etat, dans ses poches, en a toute une liste ;
Et dans l’affaire du sang qui a contaminé
Des centaines d’innocents à qui on l’injectait,
Et qui sont morts d’avoir fait confiance à ces gens,
Qui étaient ces élus, dont des mains rouge sang
Badigeonnaient leur face, sur d’immenses pancartes,
Que le peuple brandissait pour faire savoir leur charte ?
Hein ! qui c’était, Léo ? N’était-ce pas Mitterrand
Et son premier sinistre ? Bien sûr que oui ! Pourtant…
À l’époque, le fusible, s’appelait Garreta.
Et quand pour sa Raison l’Etat s’octroie ces droits,
Je me dis, et je sens au plus profond de moi,
Qu’il est encore de même pour Yvan Colonna.
Car, souvenons-nous en, peu après les paillotes,
Les médias charognards des scoops interlopes,
Avaient lancé des bribes d’infos, selon lesquelles…
L’Etat aurait tramé ce crime Machiavel.
Il a eu la chance de ne pas être pris
La main sur la gâchette, si je puis dire ainsi…
Et comme par hasard, les médias à sa botte,
Ces larves et limaces relookées par Cardin,
Et au rictus de hyène pour avoir l’air humain,
Ont refermé leur gueule, de crainte qu’ils ne sautent.
Yvan est une excuse de destruction massive,
Que notre chef d’Etat maintient en préventive,
Pour pouvoir imposer son diktat sur l’île,
Comme Bush, lui, l’a fait en Irak, et tranquille !
Sans qu’aucune ONU, syndicat de salon,
Ne vienne manifester contre l’opération.
Mais c’est encor ma pomme, le corse, qui devra
Servir d’arbre pour cacher la forêt de contrats
Que l’Etat fait sous cape pour ses cabales Raisons,
Et qui font, à vau-l’eau, couler notre Nation.
Ainsi, tout citoyen peut se trouver un jour
Dans les serres de l’Etat, tel l’agneau au vautour.
Moi qui ai eu l’honneur d’être ainsi bafoué,
Lorsqu’en tant que gendarme j’ai voulu faire boucler
L’une de ces serres d’Etat qui liait quelque union
Avec certains malfrats de la circonscription,
Je ne suis pas plus qu’ça étonné des horreurs
Que l’Etat peut ourdir pour sauver son honneur.
Et, intrinsèquement, je crois que Colonna
Est l’un de ces fusibles que la Raison d’Etat
Place dans ses circuits pour couper le courant
Entre lui et la cause, quand elle devient carcan ;
Ainsi il le fait fondre, lorsque l’intensité
Électrique est trop forte entre lui et les faits.
Mais la Raison d’Etat n’a pas toujours raison,
Et l’histoire, dans ses poches, en a tout un moulon.
Mais voilà, quand ils doivent payer leur lourd tribut,
Ceux qui ont outragé, bien souvent ne sont plus,
Laissant le mot d’excuse au nouveau chef d’Etat,
Puisque lui n’aura pas à rougir du constat.
Et je crois que cette fois, pour Yvan Colonna,
L’Etat, pour sa future histoire se verra
Prié de disculper et réhabiliter
Un deuxième Dreyfus, comm’ pour lui il fut fait ;
Car il est dans ses us que l’Etat tire avant,
Pour garder sa Raison à l’abri, si Yvan ?…

Objet : Propos de Me Collard .....

Objet : Propos de Me Collard .....

Il a effectivement eu ces propos... ..
C'est SON point de vue mais je me rends compte que nous sommes, hélas, de plus en plus nombreux à partager ces analyses sans être pour autant dans l'extrême droite !


… à méditer et a diffuser largement
Bonjour,
Comme le démontrent les lignes qui suivent, j’ai été contraint de prendre conscience de l’extrême difficulté à définir ce qu’est un infidèle. Choisir entre Allah ou le Christ, alors que l’Islam est de loin la religion qui progresse le plus vite en notre pays.
Le mois dernier, je participais au stage annuel de remise à niveau, nécessaire au renouvellement de mon habilitation de sécurité dans les prisons.
Il y avait dans le cursus une présentation par trois intervenants représentant respectivement les religions Catholique, Protestante, Juive et Musulmane, expliquant les fondements de leurs doctrines respectives. C’est avec un intérêt tout particulier que j’attendais l’exposé de l’Imam. La prestation de ce dernier fut remarquable, assortie d’une projection vidéo.
A l’issue des présentations, vint le temps des questions/réponses, et lorsque ce fut mon tour, je demandai : « Je vous prie de me corriger si je me trompe, mais j’ai cru comprendre que la majorité des Imams et autorités religieuses ont décrété le Jihad (guerre sainte), à l’encontre les infidèles du monde entier, et qu’en tuant un infidèle (ce qui est une obligation faite à tous les musulmans), ceux-ci sont assurés d’aller au paradis. Dans ce cas, pourriez-vous me donner la définition de ce qu’est un infidèle ? »
Sans rien objecter à mon interprétation et sans la moindre hésitation, l’Imam répondit : « un non musulman » !!!
Je rétorquais : « Alors permettez-moi de m’assurer que j’ai bien compris : L’ensemble des adorateurs d’Allah doivent obéir au commandement de tuer quiconque n’appartient pas à votre religion, afin de gagner leur place au paradis, n’est-ce pas ? »
Son visage qui affichait jusqu’alors une expression pleine d’assurance et d’autorité se transforma soudain en celui d’un garnement surpris la main dans le pot de confiture.
« C’est exact » rétorqua-t-il dans un murmure. Je repris : « Eh bien, j’ai beaucoup de mal à essayer de m’imaginer le Pape Benoît XVI exhortant tous les Catholiques à massacrer vos coreligionnaires ou le Pasteur Stanley en faisant autant pour garantir aux Protestants une place au paradis. »
L’Imam se retrouva sans voix ! Je poursuivis : « J’ai également des difficultés à me considérer comme votre ami, lorsque vous-même et vos confrères incitez vos fidèles à m’égorger ! Juste une autre question : Choisirez vous de suivre Allah qui vous ordonne de me tuer afin d’obtenir le paradis, ou le Christ qui m’incite à vous aimer afin que j’accède, moi aussi au paradis, parce qu’il veut que j’y sois en votre compagnie ? » On aurait pu entendre une mouche voler, tandis que l’Imam demeurait silencieux.
Inutile de préciser que les organisateurs et promoteurs du séminaire de formation à la diversification n’ont pas particulièrement apprécié cette façon de traiter le ministre du culte Islamique et d’exposer quelques vérités à propos des dogmes de cette religion.
Au cours des trente années à venir, il y aura suffisamment d’électeurs musulmans en notre pays pour installer un gouvernement de leur choix, avec l’application de la Sharia en guise de loi. Il m’apparait que tous les citoyens de ce pays devraient pouvoir prendre connaissance de ces lignes, mais avec le système de justice et de médias libéraux combinés à la mode démente du politiquement correct, il n’y a aucune chance que ce texte soit largement publié.
C’est pourquoi je vous demande de le diffuser à tous les contacts de votre internet.




 

Monday, March 05, 2012

Les défenseurs de l'occitan dans la rue - Lindependant

Les défenseurs de l'occitan dans la rue - Lindependant
COMUNICAT BILINGÜE [ÒC/FR] - Coordinacion per la lenga occitana :
La Coordinacion « Per la lenga occitana ! » qu'organiza la protesta Anem Òc ! del 31 de mars de 2012 a Tolosa, vòl rampelar amb aqueste comunicat las valors essencialas de tolerància e de dobertura al monde que la cultura occitana i es estacada e totjorn l'es estada.
Es doncas clar que lo moviment associatiu e cultural occitan, amassa, non tolerarà pas la preséncia dins la manifestacion de personas o grops que reivendicarián e proclamarián una vision xenofòba de l'Occitania.
Pr'amor de levar tota mèna d'ambiguïtat, la defensa de la lenga e de la cultura occitanas se pòt pas cap assimilar amb los ensags de recuperacion d'aquelas tematicas per de grops que presican una ideologia racista e fascista e que, per l'utilisacion dels simbòls occitans, vòlon drapar d'un vestit nòu e mai de mòda çò qu'es totjorn lor metèissa batèsta : l'òdi e l'aborriment per çò desparier, la tampadura, l'immigrat coma patiràs, la superioritat imaginària d'una Euròpa blanca que seriá en perilh...
L'Occitania, doberta, colorada, e mantuna, demòra fièra dels mots que li fan devisa e identitat dempuèi mai de 800 ans : « Paratge e Convivéncia » !
---------------------------------------------------------------------------------------------
La Coordination «Per la lenga occitana», organisatrice de la manifestation Anem Oc ! du 31 mars 2012 à Toulouse, tient à rappeler par ce communiqué les valeurs essentielles de tolérance et d'ouverture au monde auxquelles la culture occitane est et a toujours été attachée.
Il est par conséquent clair et évident que le mouvement associatif et culturel occitan dans son ensemble ne saurait tolérer lors de cette manifestation la présence de personnes ou de groupes revendiquant et affichant une vision xénophobe de l'Occitanie.
Afin de lever toute ambiguïté, la défense de la langue et de la culture occitanes ne peut en aucun cas être assimilée aux tentatives de récupération de ces thématiques par des groupes prônant une idéologie raciste et fasciste et qui, en utilisant les symboles associés à l'Occitanie, espèrent ainsi offrir une vitrine plus attirante à leur vieille lubie : le repli sur soi, la haine de l'autre, le bouc émissaire immigré, la supériorité prétendue d'une Europe blanche qui serait en danger...
L’Occitanie, ouverte, colorée, multiple, reste fière des valeurs qui font sa devise et son identité depuis plus de 800 ans : « Paratge e convivéncia* » !
(*égalité/fraternité et vivre ensemble).

Thursday, March 01, 2012

L’Espagne bientôt sous domination musulmane - Revoltes-en-europe

L’Espagne bientôt sous domination musulmane - Revoltes-en-europe

De l'offensive de l'islam aux révoltes européennes

Les signes précurseurs d'une guerre civile meurtrière au cœur du 21eme siècle

En ce début de siècle, partout en Europe les mêmes causes produisent les mêmes effets :

- depuis 30 ans, une immigration massive de populations dont la religion et les cultures ne sont pas celles des européennes

- un repli communautaire et un refus d'assimilation dans les nations qui les accueillent

- une montée du prosélytisme islamique dont l'objectif est, à terme, la prise du pouvoir politique pour imposer un joug tyrannique et moyenâgeux

- une délinquance massive de jeunes individus issus de l'immigration pratiquant une violence extrême et brutale

- une intensification de scènes de guerre et de trafics illicites dans des zones de non-droit islamisées

- une irresponsabilité et une incompétence édifiantes des politiques pratiquant la culture de l'excuse et le clientélisme électoral affaiblissant ainsi l'Etat régalien

- la compromission des politiques au pouvoir avec les représentants de l'islam

- des manifestations de plus en plus nombreuses de populations européennes qui refusent de voir leurs pays s'islamiser, se communautariser et se fragmenter

Nous assistons donc à une destruction progressive de l'Europe, de ses peuples et de ses valeurs dont les prémices peuvent aboutir à une guerre civile en plein 21eme siècle

Allons-nous sacrifier l'avenir de nos enfants, de nos pays et de notre civilisation ?

En mémoire du combat de nos lointains ancêtres et de leur chef Charles Martel au 8eme siècle

En mémoire des souffrances de nos ancêtres dans les guerres de religions au 16eme siècle

En mémoire du combat pour la liberté de nos aînés contre les tyrannies du 20eme siècle

Face à l'inacceptable, face à l'omerta des politiques, citoyens français, européens, révoltez-vous !

Article XI de la Déclaration des Droits de L'Homme et du Citoyen de 1789 : la libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l’Homme : tout Citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l’abus de cette liberté, dans les cas déterminés par la loi.

Revolteseneurope piraté le 24 novembre 2011.

------------------------------------------

Les frères musulmans à la conquête de l'Europe

L'Espagne bientôt sous domination musulmane

L'Autriche devient progressivement musulmane

L'Europe en 2029 : l'aboutissement de l'islamisation en cours...

L’Europe totalitaire décrite par Vladimir Boukovsky ex-dissident soviétique : j’ai vécu dans votre futur et cela n’a pas marché.

------------------------------------------

Retour à l'accueil

Liste de partage de girtabaix

Followers

There was an error in this gadget

About Me

My photo

vit et travaille à aix en provence, ancien des services de secours ;

Blog Archive

Search YouTube