Monday, October 14, 2013

Bernard Vernet Sulyma il y a 3 heures.... - Magali de Menerba



Bernard Vernet Sulyma

il y a 3 heures.




DE L’INTERET DU FRONT NATIONAL
Avant Brignoles, et encore plus depuis, les chiens du mondialisme s’époumonent a aboyer pour annoncer l’apocalypse … Ils terrorisent les braves gens avec l’hypothétique danger que représente ce front (dont le programme pour ceux qui savent lire est, par rapport à celui du PS, d’extrême gauche !) Evidemment c’est de la comédie : la peur inoculée du FN dans une population infantilisée permet à l’oligarchie néo-libérale –ou mondialiste, peu importe le nom qu’on lui donne, puisqu’il se cache sous les sigles PS, UMP, et même, pour une part FdG, cette peur permet donc pendant ce temps de faire avaler, sans risquer une « révolution », la destruction du programme du CNR et de tous les acquis obtenus par les luttes ouvrières, et de supprimer l’un des plus efficace obstacle au mondialisme , la Nation.
Rappelons cette règle simple :
« La nation est un espace démocratique. On ne peut pas imaginer une démocratie qui s’exerce sans une délimitation de son exercice. Si on dit « il n’y a plus de frontières mais une démocratie globale" , on va avoir la même démocratie que les chinois. (…)Si on supprime la nation et les frontières, comment va s’exercer le pouvoir du peuple ? Ainsi nous plaçons la souveraineté nationale comme première condition de la liberté et de la démocratie. La lutte pour rétablir un État de droit disposant d'une souveraineté monétaire, militaire, industrielle et territoriale est inséparable de la lutte contre l'oppression des puissances de l'argent ou des impérialismes de toute nature. C'est tout l'enjeu de l'exercice du pouvoir du peuple, pour le peuple et par le peuple. Et si vous n’avez pas compris cette règle, vous comprendrez peut-être ce message de vos maîtres ? :
« … vous pouvez faire ce que vous voulez, vous êtes cuits et recuits. On vous tient et on vous fait sauter en barbecue ! On se fout complètement de vous ! Et ce n’est que le début ! Ce que vous pensez, ce que vous faites, on s’en fiche royalement. Et vous, ou vous allez travailler pour nous pour deux francs six sous ou vous allez aller crever de faim où vous voudrez. Car il n’y a pour vous que ces deux solutions. C’est comme ça. C’est décidé. Pas content ? Ben , essayez de nous faire partir. Avec vos manifs pacifiques ! Pauvres ploucs ! Vous êtes noyautés de tous les côtés. C’est une jouissance de se foutre de vous. On vous mène une guerre silencieuse et sympa qui ne nous coûte pas cher et qui nous rapporte un max. On vit sur votre dos. On va vous piquer vos salaires, vos impôts et aussi vos domaines, votre PATRIE. Il y a longtemps que ça a commencé. Vous vous réveillez un peu tard. Un peu trop grassouillets. Un peu trop gavés. Le maniement des armes vous ne connaissez pas, voilà pourquoi vous ne nous faites pas peur. Oh ! Oui !!! Allez soyez beaux joueurs ! Mettez vous à genoux et admirez vos nouveaux maîtres ! Petite Europe ! L’Amérique, autrefois est tombée devant quelques centaines de conquistadors et aujourd’hui vous tombez devant quelques mots , quelques lois. Rien de plus. Quelques cars de police pour vous faire peur ! Bouh !!! Vous êtes la déchéance de l’ espèce humaine… et pour nous la gloire et la domination totale ! Et ça ne fait que commencer ! Soyez en sûrs ! Vive l’Europe ! » (Ariane Walter)
DE L’INTERET DU FRONT NATIONAL
Avant Brignoles, et encore plus depuis, les chiens du mondialisme s’époumonent a aboyer pour annoncer  l’apocalypse … Ils terrorisent les braves gens avec l’hypothétique danger que représente ce front (dont le programme pour ceux qui savent lire est, par rapport à celui du PS, d’extrême gauche !) Evidemment c’est de la comédie :  la peur inoculée du FN dans une population infantilisée permet à l’oligarchie néo-libérale –ou mondialiste, peu importe le nom qu’on lui donne, puisqu’il se cache sous les sigles PS, UMP, et même, pour une part FdG, cette peur permet donc pendant ce temps de faire avaler, sans risquer une « révolution », la destruction du programme du CNR et de tous les acquis obtenus par les luttes ouvrières, et de supprimer l’un des plus efficace obstacle au mondialisme , la Nation.
Rappelons cette règle simple :
« La nation est un espace démocratique. On ne peut pas imaginer une démocratie qui s’exerce sans une délimitation de son exercice. Si on dit « il n’y a plus de frontières mais une démocratie globale" , on va avoir la même démocratie que les chinois. (…)Si on supprime la nation et les frontières, comment va s’exercer le pouvoir du peuple ? Ainsi nous plaçons la souveraineté nationale comme première condition de la liberté et de la démocratie. La lutte pour rétablir un État de droit disposant d'une souveraineté monétaire, militaire, industrielle et territoriale est inséparable de la lutte contre l'oppression des puissances de l'argent ou des impérialismes de toute nature. C'est tout l'enjeu de l'exercice du pouvoir du peuple, pour le peuple et par le peuple. Et si vous n’avez pas compris cette  règle, vous comprendrez peut-être ce message de vos maîtres ? :
« … vous pouvez faire ce que vous voulez, vous êtes cuits et recuits. On vous tient et on vous fait sauter en barbecue ! On se fout complètement de vous ! Et ce n’est que le début ! Ce que vous pensez, ce que vous faites, on s’en fiche royalement.  Et vous, ou vous allez travailler pour nous pour deux francs six sous ou vous allez aller crever de faim où vous voudrez. Car il n’y a pour vous que ces deux solutions. C’est comme ça. C’est décidé. Pas content ? Ben , essayez de nous faire partir. Avec vos manifs pacifiques ! Pauvres ploucs ! Vous êtes noyautés de tous les côtés.  C’est une jouissance de se foutre de vous. On vous mène une guerre silencieuse et sympa qui ne nous coûte pas cher et qui nous rapporte un max. On vit sur votre dos. On va vous piquer vos salaires, vos impôts et aussi  vos domaines, votre PATRIE. Il y a longtemps que ça a commencé. Vous vous réveillez un peu tard. Un peu trop grassouillets. Un peu trop gavés. Le maniement des armes vous ne connaissez pas, voilà pourquoi vous ne  nous faites pas peur. Oh ! Oui !!! Allez soyez beaux joueurs ! Mettez vous à genoux et admirez vos nouveaux maîtres ! Petite Europe ! L’Amérique, autrefois est tombée devant quelques centaines de conquistadors et aujourd’hui vous tombez devant quelques mots , quelques lois. Rien de plus. Quelques cars de police pour vous faire peur ! Bouh !!! Vous êtes la déchéance de l’ espèce humaine… et pour nous la gloire et la domination totale ! Et ça ne fait que commencer ! Soyez en sûrs ! Vive l’Europe ! » (Ariane Walter)
DE L’INTERET DU FRONT NATIONAL Avant Brignoles, et encore plus depuis, les chiens du mondialisme s’époumonent a aboyer pour annoncer l’apocalypse … Ils terrorisent les braves gens avec l’hypothétique danger que représente ce front (dont le programme pour ceux qui savent lire est, par rapport à celui du PS, d’extrême gauche !) Evidemment c’est de la comédie : la peur inoculée du FN dans une population infantilisée permet à l’oligarchie néo-libérale –ou mondialiste, peu importe le nom qu’on lui donne, puisqu’il se cache sous les sigles PS, UMP, et même, pour une part FdG, cette peur permet donc pendant ce temps de faire avaler, sans risquer une « révolution », la destruction du programme du CNR et de tous les acquis obtenus par les luttes ouvrières, et de supprimer l’un des plus efficace obstacle au mondialisme , la Nation. Rappelons cette règle simple : « La nation est un espace démocratique. On ne peut pas imaginer une démocratie qui s’exerce sans une délimitation de son exercice. Si on dit « il n’y a plus de frontières mais une démocratie globale" , on va avoir la même démocratie que les chinois. (…)Si on supprime la nation et les frontières, comment va s’exercer le pouvoir du peuple ? Ainsi nous plaçons la souveraineté nationale comme première condition de la liberté et de la démocratie. La lutte pour rétablir un État de droit disposant d'une souveraineté monétaire, militaire, industrielle et territoriale est inséparable de la lutte contre l'oppression des puissances de l'argent ou des impérialismes de toute nature. C'est tout l'enjeu de l'exercice du pouvoir du peuple, pour le peuple et par le peuple. Et si vous n’avez pas compris cette règle, vous comprendrez peut-être ce message de vos maîtres ? : « … vous pouvez faire ce que vous voulez, vous êtes cuits et recuits. On vous tient et on vous fait sauter en barbecue ! On se fout complètement de vous ! Et ce n’est que le début ! Ce que vous pensez, ce que vous faites, on s’en fiche royalement. Et vous, ou vous allez travailler pour nous pour deux francs six sous ou vous allez aller crever de faim où vous voudrez. Car il n’y a pour vous que ces deux solutions. C’est comme ça. C’est décidé. Pas content ? Ben , essayez de nous faire partir. Avec vos manifs pacifiques ! Pauvres ploucs ! Vous êtes noyautés de tous les côtés. C’est une jouissance de se foutre de vous. On vous mène une guerre silencieuse et sympa qui ne nous coûte pas cher et qui nous rapporte un max. On vit sur votre dos. On va vous piquer vos salaires, vos impôts et aussi vos domaines, votre PATRIE. Il y a longtemps que ça a commencé. Vous vous réveillez un peu tard. Un peu trop grassouillets. Un peu trop gavés. Le maniement des armes vous ne connaissez pas, voilà pourquoi vous ne nous faites pas peur. Oh ! Oui !!! Allez soyez beaux joueurs ! Mettez vous à genoux et admirez vos nouveaux maîtres ! Petite Europe ! L’Amérique, autrefois est tombée devant quelques centaines de conquistadors et aujourd’hui vous tombez devant quelques mots , quelques lois. Rien de plus. Quelques cars de police pour vous faire peur ! Bouh !!! Vous êtes la déchéance de l’ espèce humaine… et pour nous la gloire et la domination totale ! Et ça ne fait que commencer ! Soyez en sûrs ! Vive l’Europe ! » (Ariane Walter)Bernard Vernet Sulyma il y a 3 heures.... - Magali de Menerba
Post a Comment

Liste de partage de girtabaix

Followers

There was an error in this gadget

About Me

My photo

vit et travaille à aix en provence, ancien des services de secours ;

Blog Archive

There was an error in this gadget